Le petit Nicolas à Vienne

Vizir officiel au pays du jazz et des Allobroges

Quelque soient ses opinions politiques, quelques soient les sentiments que l’on puisse avoir à l’égard du Président de la République, une visite de cette ampleur ne peut laisser insensible. Qui plus est quand il s’agit d’une personnalité travaillant autant son image médiatique. Il fallait que je sois là…
Le site officiel de l’Elysée donnait le programme suivant :
– 11h : visite de l’usine Yoplait à Estressin
– 12h : intervention sur la modernisation de l’économie à la Salle des fêtes de Vienne
– 13h : départ de Vienne

Mon emploi du temps ne me laissait que le créneau 12 / 13… soit, j’en serai.

Je savais qu’être au milieu de la foule ne m’intéressait pas forcément, je voulais trouver une approche différente… et j’ai eu de la chance (merci Laurent…).

La suite de l’histoire en images, et en texte.
Je précise quand même que tous les personnages à qui il est fait allusion sur les photos ne sont pas fictifs et les connaisseurs de la vie du pays Viennois reconnaitront moult acteurs économiques, politiques et photographiques locaux bien connus.

4 responses on “Le petit Nicolas à Vienne

  1. Michel dit :

    Salut Stéphane
    Superbe reportage sur une visite éclaire et médiatique comme notre cher, pardon très cher président on a le secret. Tes images montrent surtout la réalité, car les cadrages très serrés sur FR3 font croire à une foule énorme et donc une popularité toujours forte…
    Michel

  2. SteFan dit :

    Pour compléter le sujet et donner une autre vision de l’évènement, je vous conseille la lecture de l’article suivant sur le site de Vienne-Isere.net
    Les photos de Libé correspondent à ma vraie définition du photojournalisme…

  3. Le Ché dit :

    Belles images.
    En zoomant un peu, tu peux me voir sur la 4ème en partant de la fin.

  4. Carla B. dit :

    Je tenais à féliciter les viennois d’avoir accueilli avec tous les égards ce grand homme, même si ils n’étaient pas si nombreux que ça (en même temps, ce n’est qu’une petite ville de province !) et auraient pu faire un effort vestimentaire (en même temps, ce ne sont que des provinciaux !!!).

    Je tenais aussi à remercier le photographe qui au péril de sa vie, perché sur un réverbère de 38 mètres de haut, a su mettre en valeur notre président bien aimé, nous faisant oublier sa petite taille au profit de son grand coeur…

    Ah ! si il n’était pas marié et fidèle..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.