The Julie project // Family love

Family Love par Darcy Padilla

La photographe Darcy Padilla a rencontré Julie le 28 janvier 1993 dans le hall d’un hôtel de San Francisco; ce genre d’hôtel qui servait d’annexe aux services sociaux et hôpitaux surchargés pour les malades atteints du SIDA.
Elle va l’accompagner, la suivre, la photographier jusqu’à sa mort le 27 septembre 2010; elle, sa famille, ses enfants, ses compagnons.

Sur fond de précarité, d’addiction, de galère et de SIDA, elle va construire une véritable relation, sincère avec Julie et sa famille. Elle va trouver la distance juste pour ne pas tomber dans le pathos, la compassion ou pire, le voyeurisme. Les photos de Darcy Padilla ne  jugent pas, n’excusent rien;  elle va montrer la vie de Julie telle qu’elle est. Ses galères, ses petits instants de bonheur. Cette vie qui est celle de tant d’autres.

Darcy Padilla va continuer ce travail après la mort de Julie, pour suivre Jason, son dernier compagnon, Elyssa leur dernier enfant. Elle va faire le lien avec les autres enfants de Julie.
Elle s’est lancé dans le travail d’une vie, dans les pas de son modèle Eugene W. Smith, en digne héritière de ce que l’on appelle la concerned photography.

Le livre Family Love vient retracer l’histoire de Julie en 195 images. Un livre sobre, bien imprimé, à la manière d’un journal intime, et bien servi par un texte d’Emmanuel Carrère.
Un travail photographique qui va faire date, poignant.

Site de Darcy Padilla : http://www.darcypadilla.com/

Family Love par Darcy Padilla

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.